Vendre de la drogue forte

Quand je suis allé en ville pour fêter la St-Jean, je regrette de ne pas avoir crissé une volée à tous les « osti de snatch pas propres » (insulte ©copyright admin) qui m’ont offert des peanuts (NDLR à ne pas confondre avec « peans »), des buvards ou encore même de la coke.

Je suis un individu qui « [v]ous montre la grosseur de [m]on ego » (cf. Redneck), alors je n’ai aucun problème à décliner l’offre de ces avortons.

Je ne serai par contre pas présent pour intervenir au moment où ces mêmes avortons useront de leurs tactiques manipulatrices pour entraîner de jeunes adolescents naïfs dans la spirale infernale de la dépendance à la drogue forte, hypothéquant la vie de ces derniers.

Je suis bien trop mal foutu pour vivre sans drogue forte!

VN:F [1.9.11_1134]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Rating 3.00 out of 5

Tags : | | |

Vous aimeriez peut-être aussi lire :

3 commentaires

  1. Y’a pas à partir les drogues fortes polluent la société et gâchent des vies. À part pour un trip d’un soir, pas grand chance de mener une vie normal et pertinente en consommant régulièrement des drogues fortes …

  2. Je supporte à 100 % pour une fois.

  3. 100% d’accord avec toi !