Grève étudiante 2011

Tanarnak d’esti, v’la ti pas que je me retrouve à voter contre une hostie de grève étudiante de marde. Encore. Caliss c’est pas vrai que vous allez faire prolonger la session jusqu’en janvier criss de hippies de marde …En ce qui concerne les universités ça peut être un autre discours, mais mon avis demeure le même, c’est pas la fin du monde d’augmenter les frais de scolarité, quitte à augmenter les prêts… et je ne peux pas supporter de voir du monde prêt à faire la grève au CÉGEP !!! Criss tes sessions te coûtent 150 $ max, tu abandonnes des cours ou pas, tu t’en sacres c’est plus une question de faire ce qui te tente, sans engagement financier! À l’université au moins, tu y penses à deux fois avant d’abandonner le cours qui t’a coûté 300 $… C’est bien beau la gratuité mais ça entraîne forcément de l’abus, regardez notre système de la santé…

Ensuite, je comprends pas qu’un ostie de cégépien qui est sur les prêts et bourse pour payer ses sorties de bar et son voyage dans le sud à hiver (bin quoi!) se permette d’aller chialer contre les frais de scolarité. Ça revient souvent dans les débats mais c’est vrai : bien des usagers n’ont absolument aucune conscience du coût relié à ce qui leur est offert gratuitement (ou presque gratuitement).

Je termine ça là parce que je dois aller brailler sur la pauvre réalité des étudiants qui n’ont pas un sou bouhouhouhouhou.

P. S. : Je n’ai pas pris connaissance du dossier en détails, je saisis juste l’occasion pour dire ce que je pense de certains p’tits caliss qui profitent de la situation. Merci de pas tenter de dévier le sujet en essayant de me prendre de revers avec des détails dont on se tabarnak

VN:F [1.9.11_1134]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Rating 3.00 out of 5

Tags : | | | |

Vous aimeriez peut-être aussi lire :

62 commentaires

  1. bon les trucs de cégep ça ne me regarde pas, alors je ne peux pas juger, mais je suis une hippie alors je n’aime pas ton insulte indirecte à mon égard ahah

  2. Haha bon je parle de hippies du dimanche

  3. Tu oublis un détail mon cher Goldstein. Si les cégepiens n’ont plus de prêts et bourses, qui va faire vivre l’Ostradamus, la Cuisine, et dans une certaine mesure, la Ninkasi? Est-ce que ces bars devront trouvés un concept original pour se dégotter une clientèle? Je ne crois pas…ils vont fermer.

    Es-tu contre ça toi les PME locale? Alors pense-y à deux fois avant de t’attaquer au système.

  4. J’me rappelle encore quand une grève au CÉGEP venait ENFIN de se terminer, certains des hippies grévistes pleuraient.

    Et pourquoi pleuraient-ils? Pas parce que leur budget est serré pis qu’ils allaient devoir payer plus. Non. Ils pleuraient parce que leur ptite illusion de politique pis d’importance venait d’être terminée.

    C’est à ce moment là que j’ai réalisé à quel point c’est pathétique la  »politique » de CÉGEP. Une bande de connards qui s’pensent important parce qu’ils sont maintenant majeurs, comme si avoir 18 ans ça donnait la science infuse, pis qui décident que 50$ de plus par session, c’est inadmissible, même si normalement, 2 ans plus tard (il y a toujours un groupe de hippies de 28 ans qui sont encore et toujours au CÉGEP, qui ont pas l’air de faire grand chose à part fumer des joints dans le local de  »politique ») ils vont tous se retrouver à payer 5 à 10 fois plus pour chaque session d’université.

    Vous voulez retarder la fin des cours d’un mois avec votre criss de grève? Hey, vous avez même pas besoin de travailler une journée complète pour l’avoir cte maudit 50$ là. Pis retarder la session d’un mois, c’est aussi scrapper les chances de plusieurs d’avoir un emploi 40h/semaine, étant donné qu’il y en a pleins d’autres qui auront eu le temps de postuler avant qu’ils aient fini leur session.

    Finalement, faire des grèves de marde, ça fait juste encourager d’autres connards à prendre des prêts&bourses pour qu’ils s’achètent le dernier criss de Iphone.

  5. @g0ldstein > ahah ça va alors c’est mieux comme ça hihi
    @Xem > mais c’est pas des hippiiiies !

    quand ils seront vraiment peace and love, veganistes et militants pour la planète, l’environnement et les animaux, là vous pourrez les traiter d’hippies ahah
    je ne veux pas que ces petits jeunes soient comparés à moi et notre mode de vie pouah

  6. Eille t’es tu drôle toi! Y’ont PAS PARLER d’augmenter les bourses. Cette action va faire vraiment augmenté le tôt de décrochage à l’université pis ça va empêcher plein de personnes d’y aller. Les prêtes et bourses sont vraiment pas assez hauts et plusieurs perosnnes n’ont pas des parent riches qui peuvent leur payer tout en plus de ça ils ne peuvent pas prolonger la session jusqu’en janvier. Faque avant de dire de la marde dis toi que ces hippies à marde là sont des gens qui mannifeste pour les droits de tout le monde pas juste pour le petit culs de fénéants qui veulent avoir congé plus vite.

    Passe une bonne journée osti de cave mal informé.

  7. @chinatown Haha j’aime bien la façon dont tu poses ton argument en me prêtant des choses que je n’ai pas dites… Donc, si on reprend ta logique, il serait bénéfique d’augmenter par exemple les prestations de B. S. sous prétexte que certaines personnes qui les reçoivent dépensent une partie de leur argent à la PME du coin qui vend de la bière, des cigarettes et de la loto? J’ai absolument rien contre le fait que les étudiants vivent comme tout le monde, là où ça commence à irriter, c’est quand l’espèce d’élite je-sais-tout (une minorité je sais mais c’est elle qu’on remarque) poussent les hauts cris pour dénoncer le méchant gouvernement qui propose une légère augmentation des coûts. Est-ce que c’est la petite différence de $ qui va empêcher quelqu’un de sérieux (sous-ligné en double) d’étudier? Je ne dis pas que c’est être gras dur que d’être sur les prêts et bourses, loin de là, bien que c’est un système avec bien des inégalités et surement très dur à gérer équitablement.

    @L’étudiant pauvre qui pleurniche : Ou est-ce que j’ai dit que les bourses allaient augmenter? C’est sûr que dans le meilleur des mondes, avec une augmentation des frais de scolarité, il faut réduire l’accès à l’éducation le moins possible, mais ce n’est pas nécessairement au niveau des bourses que ça se joue à mon avis, plutôt les prêts… une augmentation des frais de scolarité = plus d’implication de la part de l’usager, et il n’y a pas de mal à s’endetter quand c’est possible de le faire. C’est comme ça que font tous les étudiants qui n’habitent pas chez leurs parents… En passant, tu as tout intérêt à demeurer étudiant et pauvre car manifestement ton apprentissage de la langue française n’est pas encore complété, à voir le minimum d’une faute par phrase de ton commentaire.

    Je m’insurge contre les cégépiens qui font chier avec leur grève à la con, je ne parlais pas vraiment des universités… mon propos c’est que ça m’horripile d’entendre des cégépiens chialer la bouche pleine et qu’on dirait que ceux qui mènent ces mouvements-là veulent juste foutre la marde, faire une session qui ne finit plus et obtenir des diplômes-bonbon.

  8. @Étudiant pauvre

    Haha, petits culs fainéants qui veulent avoir congé plus vite? Parents riches?

    Ça t’ai jamais venu à l’esprit que, peut-être, les petits culs fainéants pressés de finir la session veulent la finir JUSTEMENT parce qu’ils veulent profiter des vacances pour ramasser le plus d’argent possible en vue de la prochaine session? Parce qu’ils n’ont pas nécessairement des parents pour les backer financièrement? Et qu’ils ne peuvent pas travailler assez pendant les sessions sans compromettre leurs études?

    Il y en a plusieurs pour qui 1 mois de plus à la session scolaire peut les mettre dans le trou. Faque sérieux, avant de parler d »’osti de cave mal informé », regarde bin dans le miroir, tu pourrais être surpris de ce que tu vas voir…

  9. @Cujo

    Désolé si tu te sens visé :/ J’ai tendance à appeler un dude qui porte des rastas, une barbe mal-faite pis qui se claque des joints dans un local politique un hippy, un préjugé probablement ^^

  10. En tout cas j’espère que la grève ne passera pas… J’ai pas de temps à perdre avec une crisse de session qui n’en finit plus. Comme disait un pote avec qui j’en parlais ce soir, au final c’est la qualité des apprentissages qui absorbe le choc … Et ça c’est frustrant. Quand tu vas à l’école c’est dans le but de recevoir un enseignement de qualité et complet, les diplômes ne servent à rien…

  11. Juste une chose à dire: aucune grève en vue dans mon programme à l’Université, mais hausse de 2500 $ a 5000 $ a prévoir.

  12. Par session???? Ou sur 6 sessions

  13. Je suis tellement content de ne plus être au cégep. Y’avait deux tentatives de grêve par année et puis j’pouvais pas voter contre parce le vote se faisait sur des heures de cours donc juste les heures ou les hippies peuvent. Heureusement on a jamais étiré une session dépassé le mois de mai, sinon j’crois je serais sorti dans les rues, pas pour manifester mais plutôt pour casser du hippie!

  14. Xem > ahah oui ça c’est un pur cliché 😉
    pour te donner une petite idée d’un acteur qui a un mode de vie « hippie » (Veganiste, militant pour les animaux, l’écologie, la paix, le chanvre etc…) :
    Woody Harrelson
    on est loin du cliché hein 😉
    je n’ai pas de rasta non plus désolée hihi

  15. Premièrement : L’université au Québec c’est gratuit.
    Deuxièmement : Travaillez bande de lâches. 4 mois de vacances l’été = 16 semaines. 16 semaines de travail à temps plein (40 heures) = 640 heures. à 10$ de l’heure c’est un revenu de 6400$. Tes deux sessions, tes livres et ta bière est payée pour l’année. Ne te reste qu’à travailler une dizaine d’heures par semaine pour les 8 mois restants et tu te ramasse avec un revenu d’un peu plus de 10 000$ / an. Et ça c’est avec un emploi au salaire minimum….

    À tous les Hippies : Vous me faites rire en tabarnack. Ça braille ben fort, mais à 6h, à la fin de la journée ça retourne sur le rive-sud, ça dépose son poncho sur la patère et un bon repas chaud l’attends gracieuseté de maman.

    Pis si la hausse des frais de scolarité peut empêcher deux ou trois agrès d’entreprendre des études qui les mèneront à rien ben tant mieux.

    Finalement, l’éducation supérieure c’est un choix, pas un droit. Personnellement, je finis mes études cette année et après avoir abusé de la générosité des Québécois qui en ont gracieusement payé la quasi-totalité la première chose que je vais faire c’est de me trouver un emploi en Ontario ou aux États-Unis où le gouvernement va un peu moins me voler…

  16. Les critiques envers les étudiants qui sont contre l’augmentation des frais de scolarité viennent souvent de travailleurs, rarement d’étudiants, mais bon si je peux préciser, je ne suis pas à l’université, mais je vais y passer un bon moment, et ça ne m’inquiète pas pentoute de payer 5000 au lieu de 2500. J’ai pas prévu passer ma vie là et si ça peut nettoyer les écoles des gens qui ne sont pas assez sérieux, pourquoi pas. 2500 $ de plus c’est vraiment pas tant que ça sur les dépenses d’une année complète,… on s’entend, c’est sûr que quand tu restes chez tes parents et que c’est ta seule dépense, tes dépenses augmentent de 100 %, sinon bien…juste à aller une seule fois dans le sud par année au lieu de 3 et ça devrait le faire

  17. Ya plien chose qui me fon rire sur ce sujet.
    Premièrement ce qui demande d’augmentation c’est 50$ par mois pour l’université. Je viens de finir mon bacc. Désolé, mais ostie j’aurais été capable de payer 50$ de plus facilement par mois. Et c’est le cas d’à peu près tous les étudiants. C’est rare en maudit les étudiants qui ne peuvent pas étudier et qui sont au bord de la faillite personnelle. Mois dans mes 7 ans d’étude un bac + une technique je confirme une chose tous ceux qui étais au bord du gouffre y’abusais a fond de l’alcool. Voyage dans le sud. Des chars pas possibles. Du gros matériel électronique (mac, cellulaire …). Depuis quand ta besoin d’un mac a 1500$ pour faire un cours en science politique, j’ai fait mon bac avec un portable à 500$.
    Pis les étudiants très pauvres désolés, mais la solution ce n’est pas de geler les frais de scolarité, mais d’ajuster les prêts. Investir dans tes études écoute c’est payant. Sauf pour certain et c’est souvent eux qui pleure en. Ta tu vu ben du monde en médecine aller pleurer hier dans rue. Ta tu vu du monde en science … Souvent c’est ceux dans les programmes pré syndicalistes qui sont dans les rues. Une minorité infime qui fait rouler des associations étudiantes. Pourquoi les chefs des associations étudiantes sont pour la plus part du mon qui accumule des tentative de technique et de bacc. Si tu fais un bon cours dans un délais raisonnable, tu va réussir facilement à repayer tes prêts d’étude.
    A qui nos joyeux barbus nous comparent’il ? La Grèce ? Wow je n’en croyais pas quand j’ai entendu cette comparaison. Ils ne peuvent pas nous comparer aux provinces canadienne car écoute on est les moins chères ! La Grèce est en faillite bel exemple !
    Si vous êtes étudiant présentement faite un beau geste aller a votre association étudiante et demander votre annulation de membership. Démontrer leur kon s’en criss de ses syndicaliste. Ces barbus qui finiront p-t un jours leur études.
    Je trouve inacceptable que nous nivelons par le bas la qualité de nos enseignements en permettant à certains étudiants de faire un bac sur 6 ans car ils ne prennent par leur étude au sérieux vu leur faible coût. Je serais curieux de faire une moyenne des notes des personnes qui étais dans les rues hier lol.
    Non mais sa farce plus de prêt. Si tu fait un bon cours et de bonne études tu va les repayer facilement.
    Cujo un hippe qui utilise internet c’est mal ? Tu te rase tu ? Tu te lave tu une fois par semaine ? Je pense plus que sa existe des 100% hippie. C’est qu’une figure de style relax 😛

  18. 55% des étudiants de contracte pas de dettes durant leurs études. les étudiants sortant d’un bac. Gagnerons en moyenne 600000$ de plus dans leur vie.
    Les étudiants dépense en moyenne plus en alcool/restaurant et automobile que dans leur frais d’études.

  19. @chinatown moi je suis contre le légistation des armes tout le monde devrais avoir le droits d’avoir des m16 à maison. Sinon on nuis au pme qui pourrait exister et vendre des armes au québec. est-ce que t’on agument fait du sens ? Pas dutout.

    Un ta pas de liens avec le sujet. 2) on parle d’une augmentation minime de 50$ par mois pour l’université wow.

  20. La taxe à l’échec! Voila une solution. Je ne comprends pas pourquoi on devrait encourager les fainéants.

  21. Pas faux mais je doute qu’une solution comme ça passe un jour … on dira que c’est parce que ça désavantage les gens qui ont des troubles de l’attention. Peut-être, mais ça va en faire payer une gang (ou faire payer leurs parents) qui se bottent pas le cul.

  22. J’ai connu cette taxe à l’échec. 2$ de l’heure pour un cours raté. Je peux vous dire que j’ai réfléchi et j’ai laissé le biberon à bière pour me concentrer à mes études. À chaque fois que je faisais un payement, nous étions une trentaine dans la salle!!

  23. peanssucks / pean >

    je mange rarement de repas chaud et ils ne sont pas fait par maman 😉
    oui je m’épile/rase et je me lave tous les jours

    pour moi être hippie c’est surtout une manière de penser et d’agir, je suis végétalienne crudivore, je mange bio, j’utilise des produits non testés sur les animaux et du savon végétal fait de chanvre, je lave mon appart avec du bicarbonate de soude aulieu des produits commerciaux, je boycotte des produits et compagnies qui font du mal a la planète et aux animaux, je n’ai pas de voiture, et je me contente de peu, je vis bien avec mon 800$ par mois, je n’ai pas à me plaindre du tout
    tout est dans la mentalité et le savoir-vivre « peace » en harmonie avec la planète, les autres Êtres-vivants, et le respect envers la nature.

  24. Ton empreinte écologique doit être beaucoup moins grande que la plupart du monde si tu fais tout ça

  25. ce que tu décris c’est plus de la simplicité volontaire avec une conscience écologique.

  26. rien de mal à sa mais le mouvement hippie contient un sens granolla , barbue drogué et rejet de la société :p

  27. goldstein > je l’espère bien en tout cas hihi

    peans > bah je ne suis pas barbue et je ne fume pas de shit ahah
    mais coté granola, oui peut-être, vive les lentilles, haricots, pois chiches, graines de chanvre et noix de soja, c’est la base de mon alimentation crudivore ahah

    pour la simplicité volontaire je ne sais pas, je ne pense pas que je rentre dans cette catégorie, je suis juste heureuse avec ma vieille petite télé carré, mes vieux draps et mes fringues qui datent de mon adolescence, mon premier nintendo des années 80 et mon téléphone à fil, je n’ai pas besoin de plus c’est tout, je me force pas et pour le moment je ne veux pas plus 🙂 de toutes manières un cellulaire ne me servirait à rien, les consoles de jeux non plus, et je déteste les fringues de marque et la mode
    t’façons toutes les femmes se ressemblent de nos jours, alors je sors du lot, …et ça fait mon charme 😉

  28. C’est une question personnelle.. mais à quoi peux-tu bien dépenser ton 800$ par mois ? Un appart sur le plateau ?

  29. tien jsuis rendu avec un admirateur nice :p

  30. peanssucks > non j’habite à Terrebonne en plein centre-ville, avec 800$ j’ai quand même pu faire vivre ma mère pendant 2 ans, je me suis beaucoup privée parce qu’elle me coutait cher, mais ça c’était de la simplicité non-volontaire ahah
    franchement donne moi un film de zombies bien trash et sanglant avec une boite en conserve de pois chiche et je suis heureuse, je ne suis pas compliquée comme fille 😉

  31. ouan mes les zombies c’est carnivore …

  32. ah bah tu sais y’a tellement de cons sur la Terre que si les zombies les bouffent ce n’est pas moi qui va pleurer, oh que non ahah

  33. Pour la question des frais de scolarité, si jamais vous n’êtes pas au courant, les étudiants ne font pas la grève parce qu’ils sont parresseux ou parce qu’ils ne veulent pas travailler. Ça va plus loin qu’une simple question d’égoisme ou d’individualisme. Nous faisons tous partie de la société et avons le droit de déterminer ensemble de la meilleure manière de l’organiser.

    Il est dans notre intérêt à tous que l’éducation demeure accessible au plus grand nombre de personnes possibles. Il est certain que les plus riches se foutent bien qu’il y aie une hausse de frais de scolarité. Ce sont les plus pauvres, par contre qui devront s’endetter et qui choisiront peut-être, au final de ne pas étudier. Ce système favorise l’élite au détriment de ceux qui pourraient bien manquer de l’essentiel.

    Il y a des gens qui gagnent des millions par année et qui trouvent des moyens de ne pas payer d’impôts. Ce sont eux qui devraient être taxés parce qu’ils en ont les moyens, eux.

    Alors, si les étudiants font la grève, ce n’est pas tant parce qu’ILS ne veulent pas payer mais parce qu’ils veulent continuer de vivre dans une société ou le système d’éducation ne forme pas seulement les gens qui sont capables de se la payer. Pour que nos enfants aussi aie accès à une éducation de qualité.

  34. Si ta pas les moyens d’aller a l’Université pis que t’en a pas assez avec les prets et bourses ben vas y pas pis fait autre chose de ta vie! Quand ta 28 ans pis que t au cégep ya un probleme! Les osti de hippi a marde qui s’habille avec des poches de juttes c’est toujours eux autres qui veulent faire des greve! Gang de connard tu ira jamais a luniversité! Fake ca te touchera meme pas! La vie cest pas rose avec du John Lennon partout! Fake botte toi le cul pis travail caliss!

  35. Hey toi qui a écrit cet article. Je pense que t’as pas compris un principe. Ceux qui ont manifesté et qui sont au cégep, C’EST POUR LES PERSONNES QUI ONT L’INTENTION D’ALLER À L’UNIVERSITÉ, D’ICI 2 ANS !!! C’est pas car il ne sont pas encore à l’université qu’ils ne peuvent pas manifester, puisque la hausse des frais va également s’appliquer à eux…

    Moi aussi j’aurais ben continuer à énumérer plusieurs des points qui me frustre dans ton article,  » mais je dois aller brailler sur la réalité des personnes qui parle d’un sujet et qui chiale, alors qu’ils n’ont même pas pris la peine de s’informer correctement avant…  » ..

  36. Bien sûr que je le sais sombre idiote. Oublie pas qu’il y a quand même beaucoup d’étudiants dans le secteur technique, et que beaucoup de ces étudiants engagés qui font chier avec leurs manifestations sont en fait des gens qui se sentent assez confortables au cégep pour y rester 6, 7 ans sans but précis. Anyway … je m’en vais aussi à l’université l’année prochaine et je n’ai aucun problème avec la hausse des frais, il va juste y avoir moins d’abus. Je sais pas si tu paies des impôts, mais moi oui, et l’idée de la hausse des frais me plaît pour écarter les étudiants qui ne sont pas sérieux mais qui se cachent derrière un statut qui coûte pas cher et qui a l’air noble

  37. Je pense que la hausse des frais de scolarité est non pas bénéfique: elle est REQUISE! Qui n’a jamais entendu parler d’école pourvu d’équipements désuets et de professeurs parfois sous-payés? Le Gouvernement du Québec n’est plus en état de subventionner les Cégeps et universités comme dans le bon vieux temps des boomers, car la population active baisse et les dépenses restent colossales. Et qui doit payer la note? Nous. Donc, il n’y a pas de choix à faire: le travailleur de demain devra payer plus ou accepter une diminution de service, sans quoi le Québec risque la faillite. C’est particulièrement vrai en ces temps économiques sombres, mais c’est une autre histoire…

    Donc, il faut augmenter les frais de scolarité. Qui chiale? Les moins nantis et les Che Guevara de service des cégeps et universités. Mon avis est que ceux qui veulent « l’éducation gratuite », comme plusieurs illuminés des finances la réclament, restez au Cégep. 150$ par mois n’est pas un gros montant: on peut même considérer l’éducation collégiale comme semi-gratuite. Après, vous irez travailler dans un resto, chez Uniprix ou au Wal-Mart et serez heureux avec votre Diplôme d’Études de Connaissances si inutile à la société mais si jouissive pour votre estime de soi. Ceux qui ont le désir d’avoir une carrière épanouie, un pouvoir d’achat digne de ce nom et une véritable réputation iront à l’université. Cette institution ne devrait enseigner que ce qui rapporte: Génie, Technologie, Sciences, Enseignement supérieur, Sports. Le reste, ce qui est culturel, devrait rester au Cégep: l’étudiant en histoire sortirait avec la moitié des dettes si son bacc se donnait dans une version cégepienne…

    Je suis étudiant à L’ÉTS (Une école d’ingénierie à Montréal), je ne paye pas mes études ni mon loyer, mais je paye tout le reste. Grâce à mes stages coopératifs rémunérés, je suis en mesure de payer ma part (il s’agit tout de même d’un emploi qui pourrait s’avérer semblable à un travail à temps partiel durant toute l’année.) Cependant, je sais que si je ne me trouve pas un emploi stable et payant, je vais en baver une fois mon bacc terminé. Voilà pourquoi je m’enrage quand j’entends le département d’Arts et Lettres et de Sciences Politiques, par exemple (no offense pour les particuliers en graphisme et autre domaine où il y a de l’emploi) que l’Université doit être accessible à tous et qu’il faut faire la grève pour se faire entendre. La seule chose que vous pouvez faire, grévistes de service, c’est massacrer davantage la réputation des syndicats, jeter votre argent si rare par la fenêtre et jeter celui des autres, par la même occasion. Sérieusement, un gréviste tente d’interrompre mon cours et je suis persuadé que je ne serai pas le seul à lui faire comprendre qu’il n’est pas le bienvenu.

    Je tiens à préciser que ce que je viens de dire ne s’applique pas si le gouvernement coupe (j’ai bien dit coupe) dans les prêts et bourses, comme c’est déjà arrivé avec les 103M$. Là, tout le monde est pénalisé, même les moins nantis qui veulent réussir leur vie et qui doivent leur nourriture et logement au gouvernement. Certes, il y a les marges de crédit étudiantes, mais les prêts gouvernementaux reviennent parfois moins cher… Il s’agit de faire un budget équilibré et de couper dans ce qui en vaut moins la peine (les aliments bio, par exemple: opter pour un aliment vantant ses pratiques saines est beaucoup plus intelligent que de jouir en voyant le mot BIOLOGIQUE. La certification bio actuelle, c’est mal!)

  38. Je me permet d’ajouter un commentaire.. BRAVO! à golstein pour ce commentaire! Assurément, plusieurs étudiants croient qu’ils devraient avoir tout cuit dans le bec. Mais voilà la réalité, pur et simple.. J’ai 26 ans, je paye toujours mes prêts étudiants, j’ai une maison, un chien, un enfant et une voiture. Sérieusement, on arrête pas de vivre parce que nos courts nous coûte légèrement plus. Lâcher de chialer et rester à l’école!
    En passant, faut s’attendre de temps à autres qu’il y aille une augmentation des coûts. Absoluement tout augmente au fil des ans, ce n’est que très raisonnable que les études aussi. Oui, ca vous coûte plus cher mais en bout de ligne vous faites de meilleurs salaires, alors ca s’équivaut en quelque part vous pensez pas?!

  39. BRAVO! goldstein pour cet article. Finalement un jeune (j’assume) qui a compris quelques chose! Si je peux me permettre.. à tous ceux qui s’acharne à critiquer que les études coûteront plus cher, et à celui qui croit qu’on devrait pas payer des impots parce qu’on est dans la classe moyenne (j’assume encore que c’est ce que tu voulais dire)… Bienvenue dans la réalité! C’est poche mais c’est ca la vie aujourd’hui. On va à l’école et on s’endette. J’ai 26 ans et j’ai fini mes études… ca fait 5 ans que je paye mes prêts étudiants et il m’en reste 10 000$ à payer. ET ALORS?! Ca ne m’a pas empêcher de dénicher un emploi, de m’acheter non seulement une voiture mais aussi une maison, d’avoir un enfant et j’en passe! Non mais c’est quoi cette idée que tout devrait toujours être gratuit ou presque?! Avez-vous déjà penser que c’est un équilibre économique?! Et que les études font partie prennante de cet équilibre? La vie de tous les jours coûte plus cher.. et pas juste les études. Les salaires sont plus cher, les produits sont plus chers, les maisons tout! Alors si tout coûte plus cher, il est évident que ce sera de même pour les études. Vive la génération des enfants-rois! Ah oui, pour celui qui à fait le commentaire sur les impots.. si ont payait pas d’impot mon cher, adieu les services de santé gratuit, les garderies à 7$ et j’en passe.. et n’allez pas critiquer les système de santé.. c’est vrai que l’attente est longue mais il est gratuit.. s’il ne le serait pas LÀ vous pourriez chialer que ca coûte cher!!!!!!!

  40. C’est tellement ridicule cette affaire que c’en est même pas drôle. Surtout avec le Cégep à 135$ la session, il y en a qui devraient apprendre ce qu’est économiser de l’argent! Je suis en train de terminer mon Cégep et j’ai pratiquement économisé suffisamment d’argent pour me payer mes études universitaires en entier.

    Pensez-vous vraiment que j’ai le goût de passer le restant de ma vie à payer les frais de scolarité à des hippies pour qu’ils puissent se payer tout ce qu’ils veulent? NON TABARNAK!

    Le plus ridicule, c’est qu’on demande à ceux qui n’étudiront jamais à l’université de payer les études des jeunes, qui eux, auront des salaires plus élevés. Après ça, c’est le gouvernemaman qui s’endette au lieu des étudiants…

  41. ***CE MESSAGE EST LONG, J’EN SUIS DÉSOLÉE, MAIS JE N’AI PU M’EMPÊCHER DE VOULOIR METTRE UN BÉMOL À LA QUESTION ***

    Vous n’étiez clairement pas à la manifestation de jeudi pour dire que ceux qui sont descendus dans la rue sont tous des hippies.
    Ma famille fait partie de la classe moyenne et mes deux parents ont travaillé d’arrache-pied toute leur vie pour que leurs trois enfants aient le CHOIX ou non d’aller à l’université.
    Mes parents ne sont pas riches. Au contraire, ils font en moyenne 45 000$ par année chacun BRUT. Sur ce salaire ils peuvent être imposés jusqu’à 48 %. Calcul rapide, deux parents à 45 000$ par année, ça fait 90 000$ pour deux parents et trois enfants.
    Je travaille depuis que j’ai l’âge de 12 ans, pas parce que mes parents étaient avares, gratteux ou qu’ils ne me payaient pas les nécessités, mais parce qu’ils croient qu’en travaillant, on apprend la valeur de l’argent durement gagné.
    Je vais vous dire qu’érocher ou ramasser du purin de cochon 3-4 heures par semaine quand t’as cet âge-là, t’apprends vite que les petits CD, le magazine ou les bonbons que tu demandes à tes parents dans les boutiques, c’est finalement CHER et inutile surtout si tes parents t’apprennent que si tu veux du luxe, tu vas payer pour.

    Je travaille toujours depuis ce temps, et cet argent, depuis que j’ai 12 ans, je l’ai placé conjointement avec une cotisation de mes parents pour me créer un fonds monétaire qui servirait à mes études post-secondaires.

    Effectivement, au CÉGEP, je n’ai pas eu besoin de toucher ce fonds parce que les études collégiales sont accessibles et qu’en travaillant en moyenne 20 heures par semaine, j’ai pu me payer les nécessités (les frais de scolarité; les livres; des vêtements achetés en soldes pas griffés; une voiture qui valait 1000$ parce que je viens d’une région où le réseau d’autobus ne fonctionne que de 8:00 le matin à 18:00 le soir les jours de semaine et que… quand t’as un emploi, c’est pas les jours de semaine que tu travailles, t’es pas mal à l’école à cette heure-là).

    Arrivée à l’université, BOOM! J’apprends que j’ai depuis un bout une maladie chronique que je traînerai toute ma vie et qui me rend malade 1 jour sur 3 ET que je n’aurai pas droit à l’Aide financière: 0 prêts, 0 bourses, malgré une maladie chronique qui m’empêche de travailler beaucoup d’heures sans mettre ma santé et mon éducation en jeu.

    Voyez-vous, ce qui m’indigne, c’est que le système est surtout mal fait. L’Aide financière aux études considère que mes parents sont dans le devoir de me verser 17 000$ par année pour couvrir TOUTES mes dépenses. Or, avec 90 000$ pour 5 personnes, calculez comment mes parents peuvent me payer, chaque année pendant 3 ans, 17 000$ à moi et à ma soeur aussi à l’université?
    90 000 – 17 000 X 2 = 56 000$ (BRUT toujours) là-dessus, faut mettre de l’argent de côté pour la petite soeur au Cégep qui fréquentera aussi l’université, payer la maison, les assurances maladie privées qui, finalement s’avèrent utiles et NÉCESSAIRES pour moi et un tas d’autres frais de traitements médicaux PAS COUVERTS ni par le gouvernement ni par l’assurance.

    AH OUI, et si mes parents me donnent pas 17 000$ par année, je devrais les poursuivre… oui… ils ont l’obligation de me supporter financièrement jusqu’à la fin de mon baccalauréat, même après 18 ans.

    Étant une personne sensée qui considère que ses parents ont fait d’énormes sacrifices pour qu’elle ait la chance d’étudier alors qu’eux ne l’ont pas eue, je pense que m’avoir donné environ 17 000$ pour mes études post-secondaires AU COMPLET est déjà très généreux.

    J’en suis à ma dernière année de baccalauréat en littérature française. J’ai épuisé le fonds familial même en travaillant le plus que je pouvais sans nuire à mes études et j’ai, à ce jour, environ 15 000$ de dettes supplémentaires à banque.
    Comme je ne suis pas une « hippie » et que je prends mes études au sérieux et que j’étudie bien et fort, en m’étant impliquée à l’école, je peux postuler pour des bourses de maîtrise qui sont très compétitives. Mes chances de les obtenir sont minces, mais je le fais quand même puisqu’avec 15 000$ de dettes (probablement 17-18 000$ à la fin de mon baccalauréat), envisager la maîtrise sans bourse est très déprimant et difficile. (À quel âge vais-je avoir une petite maison à moi, un condo même, des enfants? Au rythme où va ma dette, pas avant 15 ans)

    Oui, les étudiants des CÉGEPs font la grève parce que QUI va à l’université? Ceux qui ont fait des études pré-universitaires. Qui ça touche? Ceux qui s’en viennent… les cégepiens qui eux, se boufferont la hausse en pleine face, à 1625 $ de plus en fin de parcours.

    Je fais la grève parce que cette hausse non seulement empêchera une grande population d’aller à l’université (combien de personnes extrêmement intelligentes est-ce que je connais qui auraient fait d’excellents enseignants, historiens, ingénieurs, médecins, nommez-les, ne pensent même pas à aller à l’université; ils veulent pas commencer à travailler et avoir des enfants à 35 ans parce qu’ils n’ont droit à aucune aide financière?)

    Je crois que oui, nous devons contribuer à notre éducation qui est un investissement, oui. Mais ne le faisons-nous pas déjà avec nos impôts? Et pourquoi pas une répartition de l’argent que le gouvernement investit dans mon éducation sur mes impôts graduellement quand je travaillerai en fonction de mon salaire?

    En ce moment, les professeurs, les employés de soutient et beaucoup d’autres secteurs des universités sont sous-financés. Mais qu’est-ce que les chanceliers et doyens de nos universités font avec des salaires de plus de 500 000$ PAR ANNÉE? Pourquoi est-ce que les doyens peuvent se faire installer des « salons » ou salles de conférences à coup de millions (pour un …salon…)?

    Oui, le système universitaire est mal géré, l’éducation se privatise, et la classe moyenne écope.

    Je serais pour une hausse des frais de scolarité, si je savais qu’elle irait directement à nos professeurs et à l’amélioration des installations dont bénéficieraient les étudiants.

    Mais non.

    Le gouvernement va hausser l’aide financière aux études (Oui, en passant 82% de cette hausse viendra… des étudiants mêmes avec la hausse de leurs frais)… Continuez de rêver…

    Oui, le coût de la vie augmente, mais pas les salaires qui servent à payer les impôts qui vont dans nos universités et nos hôpitaux. Le problème est beaucoup plus complexe et généralisé que… « Man, je suis contre la fucking/osti/criss de/tabarnak de grève parce que …. c’est con… 325$ par an, c’est pas si pire… »

    Parce que si les frais ont été gelés pendant des dizaines d’années dans le passé, c’est parce que nos parents ont eux, manifesté pour que l’éducation ne soit pas réservée à l’élite et qu’en tant que société, ils croyaient que ce choix du peuple québécois était un choix qu’on devait défendre parce le Québec a décidé de ne pas suivre le modèle anglo-saxon du reste du Canada et des États-Unis où les études sont réservées à une classe qui peut se payer tout…

    Je vais terminer en m’adressant à celui qui a rédigé ce message au départ:

    Au CÉGEP, la situation est LOIN d’être la même qu’à l’université.
    C’est le droit de tous de s’exprimer librement (surtout sur internet, avouons-le)
    Mais je déplore le fait qu’un jeune qui étudie au collégial et qui a probablement un bagage de connaissances minimal se permette d’émettre une opinion basée sur… pas grand chose. Quand on n’a aucun argument ni expérience de la question, qu’on ne veut rien savoir des « détails dont on se tabarnak » et qui ne peut renforcer son argumentation qu’à coups de « esti »; « hosti »; « caliss »; « criss »; « ostie » et « tabarnak », on pèse ses mots et on tente de ne pas dire des inepties sur la place publique.

    P.S. ça ne sert à rien de me dire que le message était trop long, c’est écrit au début, ce n’est pas de ma faute si vous l’avez lu.

  42. Elizabeth, c’est un retour aux études dans mon cas. Donc j’ai une opinion qui implique plusieurs années sur le marché du travail suite à un DEC précédant, contexte différent du collégien standard, 18 ans chez ses parents. Mon argumentation est volontairement pauvre, par paresse et par ennui d’en avoir trop entendu parler depuis trop longtemps; je ne fais que signifier mon découragement face à ces foutues grèves. Déjà que la grève de 2005 avait été plutôt pénible.

    Tu soulignes un point important : la faiblesse de notre système de prêts et bourses. Ces prêts et bourses ne sont pas toujours octroyés à qui le mériterait. Certains en profitent pour financer leur voyage dans le sud l’hiver, d’autres en ont juste pas assez pour arriver, sans luxe. Tu expliques un cas particulier qui montre la déficience du système. En voici un autre, beaucoup moins grave mais quand même, qui fait état d’une faille; quand tu travailles à temps plein et que tu décides de retourner aux études, le système de calcul des prêts se fie sur ton revenu dans la dernière année; passé 25-26 k il ne donne plus grand chose (genre prêt de 500 $ pour 1 an, des conneries du genre), ce qui fait obstacle à un retour aux études pour surement beaucoup de gens. De mon côté j’ai choisi de continuer à travailler et faire les études à temps partiel, et ça faisait mon affaire, mais je me suis dit que d’autres ne doivent pas la trouver drôle.

    Je suis fermement pour la hausse des frais de scolarité mais totalement contre la difficulté d’accès aux études. Je veux juste que l’étudiant ait à s’endetter un peu pour accéder à un diplôme, c’est tout. Les dettes, c’est sain, tout le monde en a, et c’est un sacrifice très correct pour l’accès à la connaissance, il me semble! Si quelqu’un ne croit pas dans ce qu’il fait, ainsi, il ne le fera pas … par contre il faudrait tout de même des frais réduits pour les secteurs où l’emploi n’est pas très développé (arts, histoire, musique…) mais qui sont nécessaires pour le bénéfice de la culture..

  43. Allo les amis. S’informer s’est important avant de prendre part à un débat, sans quoi la communication ne devient qu’un ridicule renvoie d’animosité. Quel que soit vos visions politiques, de droite ou de gauche, il est important de pouvoir les défendre avec jugement et rationnalité.

    montrealcampus.ca/2011/03/a-vos-portefeuilles/

  44. Eille le cave! Avant de dire des conneries, éduque toi comme du monde. Si tu veux jouer au jeu de la réplique avec des insultes, je vais jouer aussi. T’es un ostie de mongol trou du cul qui voit pas plus loin que le bout de son nez! Tu vas finir comme tous les imbéciles de ce monde soumis au capitalisme des banques et régie par 1% de la tabanark de planète.

    Pour tous ceux que tu insulte, je te crisserais ben une volée en pleine gueule! Criss de cave fini, esti de soumis de la société, de mal informé…etc

  45. Bonjour Goldstein, je crois sincèrement que tu ne sais pas de quoi tu parles. Pour qui tu te prends pour aller juger les gens en grève ? De 1- Ce ne sont pas que les hippies qui font la grève. LA PREUVE: J’ai fait la grève et je ne suis aucunement une hippie… même pas sur les bords. Ce ne sont que des stéréotypes que tu vas dire et perso, je crois que c’est pas vraiment juste. 2- Pourquoi est-ce que le Cégep ne tomberait pas en grève ? À ce que je sache, beaucoup d’étudiants du Cégep feront des études universitaires, donc ça les touche, non ? Puis, en passant… il ne faut pas seulement penser à son propre petit nombril et aussi penser aux autres. En ce moment même, avant même que la hausse soit faite, beaucoup de jeunes ne peuvent pas faire d’études supérieures (Cégep + Université) parce qu’ils n’ont pas les moyens.. et si tu viens me trouver comme excuse qu’il y a des prêts et bourses de dispo… je peux te garantir qu’à l’Université tu fais pas long feu avec un prêt&bourse et que ça paye pas grand chose. C’est bien beau les prêts… mais c’est de l’endettement aussi… déjà que les québécois sont endettés… tu crois pas que ça serait d’amplifier le problème ? AH OUI, puisque j’y pense, moi qui étudie dans le domaine de la santé… La société se plaint qu’il n’y a pas assez de travailleurs dans le domaine de la santé.. qu’il y a une pénurie d’infirmières, de médecins et de tralala… crois-tu que c’est en augmentant les frais et enlevant des étudiants de sur les bancs d’école que ca va régler le problème toi ? Est-ce que tu veux vraiment que l’éducation soit un privilège et non une question de choix voir même de droit ? Savoir que les médecins qui me soignent font ce métier là parce que Papa&Maman avaient beaucoup d’argent pour payer leurs études et qu’il y en a d’autres qui auraient pu être là à leur place mais qu’il n’avait pas l’argent.. ça me tue. SO… avant de parler.. informes toi. MERCI !

  46. Juste pour dire que les CÉGEP et le réseau UQ (UQTR, UQAM, UQO, etc.) ont été créé à la suite de grèves massives dans la population étudiante dans les années 60. On s’entend qu’avant ça, niveau post-secondaire c’était plutôt réservé à l’élite. Bref, notre réseau d’éducation public doit son existence même à des grèves.

    À l’époque, le gouvernement avait décidé que le réseau UQ serait gratuit comme les CÉGEP, mais pour amortir de coût de construction des universités, il a imposé un faible droit de scolarité. On suggérait de l’enlever une fois l’investissement remboursé. Juste pour dire que la gratuité scolaire c’était le plan initial. On a préféré avoir des prix fixes pour toutes les universités et des universités comme mcgill ont tjrs fait pression pour augmenter les droits. Par ailleurs, McGill favorise les étudiants étrangers car ils peuvent leur charger plus cher.

    Je dirais simplement que j’étudie en droit et que la plupart de mes collègues de classes ne proviennent pas de milieu modeste. La plupart sont de familles assez bien nanties. C’est inquiétant parce que l’élite politique du Québec comprend une proportion importante d’avocats. Plus on augmente les frais de scolarité, plus notre élite sera composé de gens qui n’ont pas pleinement conscience de ce qu’est la classe moyenne et de ce que vivent les gens sous le seuil de la pauvreté.

    Je suis pas contre les hippies, j’aime bien quand ils jouent de la musique. Ça met de la vie en ville.

  47. des gens pas eduqué qui font des commentaires digne de gens mal informé sur l’education… genial comme blogue

  48. Alex: Je suis d’accord avec toi. Je fréquente McGill et je suis totalement outrée que l’administration soit autant de droite. C’est incroyable. Margherite Tatcher serait fière de Heather Munroe-Blum (qui gagne plus de 500 000 $ par année en passant).

    Goldstein: Tu viens effectivement d’un milieu différent, tu as peut-être eu la chance de mettre de l’argent de côté, de penser à ton affaire et d’établir un plan de match à l’avance pour ce retour aux études. Par contre, pas parce qu’on est contre une partie des étudiants de 18 qui vivent chez leurs parents, qui se paient des voyages avec leurs prêts et bourses (quoique ce n’est clairement pas une majorité, soyons honnêtes), qu’on doit jeter le bébé avec l’eau du bain. Nous manifestons tous pour personnellement pour des raisons différentes. Mais plus que tout, nous manifestons contre CETTE hausse, présentée et instaurée telle qu’elle est dans le contexte présent. Si tu as des idées, des opinions qui, d’ailleurs, suite à ton message me semblent beaucoup plus crédibles que le message à l’origine de ce billet, je crois que tu as un point de vue important à apporter à la discussion non seulement sur internet, mais à ton association étudiante ou à ton assemblée générale.
    —-
    Je fais partie du comité de grève et la réponse de ces étudiants internationaux ou de ceux venant du reste du Canada est très fortement en faveur d’une hausse des frais de scolarité [est-ce parce qu’ils sont essentiellement contre ou seulement jaloux qu’eux aient à payer (justement) plus cher pour leur scolarité au Québec (parce qu’ils ne resteront pas et ne paieront donc pas de taxes) c’est à savoir]
    La lutte est extrêmement difficile du côté de l’administration de McGill qui s’enorgueillit de la présence de tant d’étudiants internationaux parce que c’est une université SI PRISÉE ET RECONNUE ET PRESTIGIEUSE ET … (bla bla bla)

    Personnellement je fréquente McGill parce que le département de littérature française offre des cours de qualité donnés par des profs incroyablement compétents et DISPONIBLES grâce à la petitesse du département (donc meilleur contact avec les profs, plus de discussions et de soutien – de là le choix de l’université si la question est posée).
    Malheureusement, même les professeurs de McGill, comme partout au Québec d’ailleurs ne sont pas payés à leur juste valeur. Oui l’éducation a de la valeur!

    Je crois que l’essentiel de mon argumentaire contre la hausse des frais de scolarité c’est la manière dont cette hausse est instaurée (comme dit précédemment, c’est sur le marché du travail que je serai CAPABLE de payer pour ces études comme tant d’autres), cette hausse a pour effet d’empêcher des individus très intelligents et compétents qui sortent du secondaire, du CÉGEP (qui n’ont pas de bas de laine ou qui en ont un minuscule) qui ne peuvent pas assumer ces coûts/investissements MAINTENANT.

    De plus, cette hausse est mal répartie, trop d’argent va à la promotion des universités pour les populariser, amener des étudiants internationaux, augmenter la réputation de nos universités (est-elle vraiment en jeu…?) ALORS que les petites gens, les profs, les employés de soutien (je pense à MUNACA en grève qui ne veut que l’équité salariale des autres universités) ne profiteront PAS de cette hausse.

    Je conteste la hausse comme des milliers de personnes, parce que TELLE QU’ELLE EST PRÉSENTÉE ET INSTAURÉE elle est totalement injustifiée.

    P.S. pour les puristes qui auront des commentaires à faire sur les étudiants de McGill, oui beaucoup ont des parents qui paient leurs études, je suis avec vous, mais ce n’est VRAIMENT pas le cas de tous. Ne mettons pas tout le monde dans le même panier.
    Le comité de grève de McGill est constitué essentiellement d’anglophones pas seulement québécois, mais d’ailleurs au Canada. Nos pancartes: « Angry Anglos En Grève » ont même fait parler d’elles au panel de Céline Galipeau jeudi soir. C’est une petite victoire. Mais la bataille s’annonce ardue 🙂

  49. @A perra : Tu nous montres ton éducation via ton orthographe?

  50. @ goldstein ­> Aaaaah, c’est toujours le fun de voir des gens avertis chialer sur des sujets comme celui-là. Non mais sérieux, avant de dénigrer et d’envoyer chier tous ceux qui, après s’être informés sur la question de la hausse des frais de scolarité, ne la croit pas légitime et vote pour une grève, informe toi donc sur les PETITS détails dont tu te « tabarnack », pour reprendre ton expression, et sort des meilleurs arguments que « Aaaaah nion! ça va m’faire pardre quelques jours dans ma session ». Dis toi qu’il y a du monde qui vont perdre plus qu’une journée dans une session, mais l’accès aux études supérieurs. C’est peut-être pas ton cas parce que maman et papa paye tes études ou sont là pour t’assister, mais c’est le cas de beaucoup d’autres jeunes qui selon moi, mérite autant que toi, sinon plus, d’accéder à l’université.. parce que pour vrai, avec des arguments comme ceux-là, je ne suis pas sûr que tu passes ton philo 1.

  51. lol pauvre naze ça fait lgt que mes parents me payent plus rien j’ai pas 16 ans comme toi … et mon philo 1 ça fait longtemps qu’il est passé

  52. La plupart du monde ne sont pas informés en détails sur la hausse des frais. Va voir n’importe qui qui ne s’intéresse pas à la politique (étudiant collégien moyen, et c’est bien normal), demande-lui s’il veut payer plus cher ou pas rendu à l’université. Poser la question c’est d’y répondre …

  53. En passant, tu en paies des impôts, toi? Non? Ah, alors je comprends bien ta position dans ce cas!

  54. c’est simple de voir que beaucoup d’étudiants sont trop grassement payé via les bourses et les prêts quand je voit des gens supposer faire leur devoir sur un mac bookpro qui boit un latté a 7$ pis qui a les moyen de s’acheter un iPhone qui coûte en moyenne 100$ par mois en frais et services, je crois que les frais scolaire sont loin d’être élevé. je suis en formation continu pis si je suis obliger de reprendre une session a cause d’une grève ben j’engage des poursuites contre l’association étudiante qui va la faire et même un recours collectif si nécessaire. ils vont apprendre a payer leur part aussi

  55. C’est typiquement le caratère typique des Québécois que de se foutre de tout ce qui se passe et de se laisser baiser par tout le monde. Les  »hippie » comme tu dis mon cher, sont les personnes qui se lèvent pour sauver nos droits à l’éducation et toi tu n’est ni plus ni moins que le typique chialeux, mou et sans colonne qui ne fais que dire ce qu’il pense, tandis que eux passe à l’action, donc pense aux autres personnes qui n’auront pas nécessairement l’argent pour poursuivre leurs études. Ce que nous faisons aujourd’hui permet de faire bouger les choses, donc j’ai une seul chose à te dire, quand tu écris des trucs pense donc plus à une vue d’ensemble et non à ton p’tit nombril de merde. P.S. Ce ne sont pas nécessairement tous des  »Hippie » le grand, mais plutôt du monde qui décident de ne pas suivre la masse comme des moutons (c’est à dire de faire comme toi et de te faire mettre par l’État) qui se rue en direction de l’abatoire. Bonne journée

  56. Pfff…. je suis en faveur d’une hausse (modérée) des frais de scolarité à la base… j’ai pas besoin de cégepiens-à-vie pour protéger mes droits. Si l’accès aux étude demeure le même (via augmentation des prêts / bourse) je ne vois pas le problème, les gens vont simplement s’investir un peu plus dans leurs études et il y aura moins de gaspillage de ressources … car il y en a en sacrament tu avoueras…

  57. Bravo à tous les propos de droi-droite démagogique et facile plaçant tous les étudiants impliqués de près ou de loin à la future grève (puisqu’il y en aura évidemment une) dans un même chapeau (étudiants en politique, étudiants qui échouent leur cours, bébés gâtés, syndicalistes, etc.). Vous démontrez efficacement vos propos individualistes et votre je-m’en-foutisme de la société.

    Votre réalité n’est pas la réalité de tous.
    Maintenant, retournez donc écouter CHOI Radio X…

  58. Certains de vous ne semblent pas comprendre que les prêts et bourses non pas non plus été augmentées…! cest aussi pour cela que certains sont en desaccords face a Charest..Si votre seul argument c’est que ca retarde votre session franchement ca ne vaut rien… de la meme façon que si une personne vote pour la greve pour etre en vacances ca ne vaut rien non plus… Vous semblez croire que c’est un caprice… Au final, une personne qui est plus éduquée paiera plus d’impots et contribuera plus a la société. L’enseignement supérieur est déja bien peu valorisé au Québec ce n’est pas ainsi qu’on encouragera les jeunes a aller s’éduquer. Le gouvernement a gelé les frais pendant des années et augmente soudainement les frais et on ne devrait rien faire? On devrait rester assit et laisser toutes nos valeurs se faire écrasées…?

  59. Il y a 10 ans j’ai fait un emprunt pour faire mes études. Aujourd’hui je fais un assez bon salaire, j’ai finalemment payé ma dette mais j’ai les déductions de 2500$ par mois qui viennent avec. Je peux dire sans hésitation que j’aurais préféré payer d’avantage pour la durée de mes études plutôt que pour le reste de ma vie. Food for thought…

  60. Je trouve ça correct de questionner et de protester mais faut pas aller trop loin non +. Comme Nicolas le souligne… L’argent s’il ne vient pas d’un endroit, il viendra d’un autre … Et on en paie, de l’impôt, mes amis … c’est juste que les étudiants ne le réalisent probablement pas en ce moment puisqu’ils ont de beaux crédits

  61. Je lis vos commentaires. Mais votre orthographe est affreux. Probablement plus de sorties que de travaux scolaire. La plupart, d’entre vous, ne savent pas de quoi ils parlent. Ils disent ce que les dirigeants syndicaux disent. Et leur discourt est la pour faire reculer le gouvernement. Ils veulent à tout prix gagner pour se ramasser un capital politique.
    A vos livres et ca presse les jeunes.

  62. Osti de criss comment ça se fait qu’il y a toujours quelqu’un qui à un moment donner viens faire chier le peuple avec l’orthogaphe.Il y a tu un moment donné ou on pourrait ecrire comme on veut?On est tu obligé d’etre en examen tout le temps.On peut-tu écrire un commentaire sans avoir un dictionnaire et un bescherelle à coté de soi.Sacrament lachez nous.Vous prenez jamais de breake a votre emploi ,au gym,au sport? Et bien c’est pareil en orthographe on prend un break des fois .On ecrit un commentaires rapidement et on le post et au diable les fautes.Si ca vous maganne la cornée à vous gratter pendant des heures et si ça vous démange l’encéphale et bien lisez pas les blogs et allez passer la journée a lire sur wikipedia les petit Bernard Pivot.