la Braoule du PLQ

De grâce, cessez de la complimenter, en l’appelant la «Dame de Fer». Empêtrée et claustrée dans les barbelés du mensonge libéral, elle n’a surtout rien d’une Marguerite Thatcher dont tout épouvantail peut bien tenter de porter le costume et tenter de s’approprier la notoriété, sans pour autant, lui arriver à la cheville. Alors que Jérôme-Forget est équipée pour impressionner personne d’autre que les quelques accros balconnistes du grotesque parterre de son burlesque vaudeville, elle fait plutôt office de «femme de ferraille» servant de «front» aux twistés libéraux qui tentent de tout tordre et de tout forger. Ou, tout simplement, «femme de compagnie» pour les Charest du PLQ ou pour les Rousseau de la CDPQ. «Femme du Tout Défaire», serait plus exact. «Femme du Rien-Faire», «Femme du Laisser-Faire» et «Femme du Faire-Faire» par les thuriféraires du simplisme libéral, la résumeraient tout à fait, très précisément et sans la moindre ambiguïté. Pour brasser un tel chiard de merdes, avec une telle vigueur hargneuse et avec une telle ardeur acariâtre, pour nous le servir quotidiennement, sans la moindre pudeur, c’est du titre «Grosse Braoule» qu’il faudra la coiffer!

VN:F [1.9.11_1134]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Rating 3.00 out of 5

Tags :

Vous aimeriez peut-être aussi lire :

11 commentaires

  1. Pis tu penses que Pauline Marois est mieux tabarnake? Jérôme-Forget au moins à parle anglais caliss. Même Monique Mercure l’épaisse dans tous les sens du terme est meilleure, viarge.

  2. Avec le Suzerain du Conseil de la Souveraineté du Québec «solitaire», ce tête-bêche sécessionniste, nommé Gérald Larose, qui lui colle aux fesses, la pauvre châtelaine de «l’Île-Bizard-Sainte-Pauline» ferait mieux de retourner à la culture des graines de sa collection. En s’acoquinant avec les Gérald Larose, Jean-François Lisée, Pierre Falardeau et Raymond Villeneuve (l’ex-terroriste séparatiste militant pour le FLQ), les suppôts, les mollahs et supporters syndicalistes + péquistes + séparatistes + felquistes + bloquistes solidaires du Hezbollah ainsi qu’avec les pions de la marginalité sociale et les pitres du misérabilisme politique, le temps viendra plus vite qu’elle ne le croit, de retourner aux «fleurs de ses corsages et celles des boutonnières de son condor». De retourner à ces fleurs que la frustration et la bouderie l’avaient convaincue de préférer aux «Fleurs de Lis» qui lustrent le drapeau de notre fierté nationale, malheureusement devenu le «flag» du séparatisme et du sécessionnisme, du souverainisme et de l’exclusivisme, du royalisme et du capitalisme d’une frange d’opportunistes bien nantis qui se disent issus de l’élite, une élite péteuse au sein de laquelle on se décore les uns les autres, en s’offrant des médailles, des titres et des Honoris Causa ainsi que les quelques «sacoches», gracieusetés du Trésor, qui les accompagnent habituellement. Guerilleros de la brousse séparatiste, à l’oeuvre!

  3. je profite de l’occasion pour envoyer chier tout le monde

  4. Moé je suis de ton bord jul !

  5. C’est quoi ce site..le portail du parti québécois? AHAH,

  6. hahah

  7. Alors qu’il est écrasé sur la banquette de sa mobylette majoritaire qu’il tente par tous les moyens de taire, comment Jean Charest, ce caméléon fédéraliste/provincialiste, ce bleuté/rougeâtre, ce nationaliste d’emprunt et bloquiste d’occasion; comment ce bicéphale opportuniste et suffisant démagogue peut-il avoir le sans-gêne et le révoltant culot de prétendre si hautainement et de persifler aussi bassement que les feu-Dumont et les Marois, que les feu-Taillon et Simard, que les trois Oppositions réunies sont responsables de son non-agir, de son laisser-faire et de son faire-faire par des solitaires commissionnaires qui se limitent à braire et qui, en plus, fournissent le «classeur vert» destiné à l’échouement de leurs copier/coller des inutilités pour lesquelles ils sont grassement couverts sous des millions de piastres dont le cumul, depuis 2003, a versé le Québec dans le rouge, ce que Madame Sacoche tente actuellement de violacer en peinturlurant le tout d’un bleu délavé?

  8. JUL gros ciboire d’innocent,tu connais ça en osti les braoules puisque tu t’en calisse toé jour dans yeule.Continue à voter pour Charest crisse de gros tamoul idiot et surtout ,ferme ta grande yeule de mange marde gros tabarnak de ti-jos connaissant qui connait rien pantoute.TOÉ DENIS la pédale suiveuse étouffe toé dont ak le bac à dèche de JUL la grosse fifure libérale qui sent l’cul…

  9. goldstein , grosse crisse de holstein épaisse, si té pas capable d’écrire autre chose que hahaha ben farme ta grande tabarnak de yeule sale.J’espère que c’est clair,net,et précis osti d’amanchure du yable…

  10. FRANK vieux osti d’singe cave,étouffe toé ak ta crotte au cul gros calvair de sans dessein….

  11. Bonsoir! C’est Jean Charest qu’est tu faisais ? hum?? bon ben votez donc pour mon bon ami le doc couille molles hein??? en souvenir de moi gang de tous nu.