Les hosties de pédophiles

Je m’en allais commencer en disant « ils sont partout ces écoeurants-là. Il devrait y avoir une milice anti-pédophile qui se chargerait de leur faire la chasse et de leur passer la volée de leur vie, de leur insérer un module sous-cutané les électrifierait solide à la moindre stimulation sexuelle ressentie à la vue d’un enfant (et pourquoi pas un collier électrique? Ça pemettrait de mieux les spotter) ».

Sauf que…Des déviations sexuelles conduisant à scrapper des vies d’enfant naissent probablement de traumatismes antérieurs. Ceux qui se disent Boys &/ou Girls Lovers en invoquant les arguments les plus tordus pour légitimer leur perversité ont forcément (j’imagine…) été victimes du même type de malades sexuels que ceux qu’ils sont devenus.

Le problème, comme le mentionnait Richard Martineau dans un article publié cette semaine dans le Journal de Montréal, c’est qu’on punit plus sévèrement un crosseur financier (13 ans de taule pour Vincent Lacroix) qu’un abuseur de jeune enfant (3 ans et quelque pour Gabriel J’sais-pus-trop-qui pis-je-m’en-câlisse). C’est là où le bât blesse sérieusement. On montre ainsi que l’argent est plus important que l’enfant.

Quelles sortes d’hosties de valeurs de merde sont préconisées par notre société et son extension, son système judiciaire? Par de telles sentences bonbon, rien ne favorise les victimes à briser le silence. Ces abuseurs, pour un certain nombre du moins, ne répèteraient pas la même chaîne de sévices s’ils avaient pu parler et être aidés dans le passé. Et ainsi le cycle se répète. Le silence gardé conduit aux abus répétés.

Je sais qu’il y a d’autres facteurs que la mollesse du système judiciaire et pénal pour protéger notre jeunesse de ceux qui la brime. Il y a également le fait que ce sytème lui-même est truffé d’abuseurs de tout acabit, car ils sont PARTOUT. Plus ils sont puissants, plus ils font peur à leurs victimes, mieux ils imposent le silence. Je dis « ils » mais il y aussi des « elles ». On n’en parle pas vraiment, mais elles n’en existent pas moins.

Comment protéger et défendre nos enfants contre ce fléau? Je ne sais pas. Chose certaine, l’ennemi # 1 à combattre, c’est l’omerta. Parler pour mieux vivre et se libérer des fardeaux, ça peut empêcher de tuer dans l’oeuf la joie de vivre de ceux qui commencent à peine à s’ouvrir à la vie. Quant à ceux qui s’abaissent à abuser des enfants (de toutes les manières possibles), s’il-vous-plaît : arrêtez. Faites soigner l’enfant en vous qui a été molesté et de grâce, cessez de faire souffrir les petits sans défense. S’il-vous-plaît…

Maman qui a du chagrin

VN:F [1.9.11_1134]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Rating 3.00 out of 5

Tags : | | | | | | |

Vous aimeriez peut-être aussi lire :

6 commentaires

  1. mes sympathies madame Maman, ça ne doit pas être facile. Courage. On ne souhaite ça à personne, pas même à son pire ennemi.

  2. Bonjour Ferragne,
    Je tiens seulement à préciser que mon chagrin vient du fait que je suis mère, et que lorsque j’entends que des enfants ont été abusés de quelque manière que ce soit, j’en souffre inévitablement. Mon impuissance devant de telles injustices me fait vivre une tristesse profonde, d’où ma signature.
    Je vous remercie quand même pour votre sollicitude, et vous souhaite une bonne soirée.

  3. À quand Dexter dans la vraie vie?

  4. Peu de personne font se que tu viens de faire, s’exprimer sur le sujet. Je suis moi aussi maman et quand on voit tout ce qu’il se passe ça fait peur pour les notres. Un bon coup de gueule de temps en temps ça fait du bien.

  5. Je suis d’accord pour Dexter. Il serait le héro de bon nombre de personnes !

  6. Faut mettre les choses en perspective : l’estie de sale Lacroix a abusé financièrement de centaines, que dis-je, de milliers de personnes dont la vie a été écorchée. L’autre charrogne a eu 3 ans pour un enfant. Avec un peut de chance y’a un motard qui va lui régler son cas.