Les ostis de syndicats sales!

Pour avoir travaillé sur la construction en tant que cadre pendant un été, OSTI que ca me fait chier que des syndicats de cul protège des sacraments de pognes-cul qui ne manque pas une occasion pour faire chier le monde et retarder les échéanciers de 6 mois. Ces ostis là (exemple GM de pourri sale qui fait faillite) coulent des entreprises avec des salaires de 80$/heures pour visser un criss de boulon. Non mais osti, y’a du monde qui font des calculs actuaires, qui font des designs de pont qui pourrait s’écrouler, qui font des souliers dans une chaleur terrible pour moins que ca pi eux-autres FONT PAS CHIER LE MONDE AVEC LEUR GRIEFS PI LEUR OSTIS DE BREAK!

Comprennez-vous ca qu’un gars qui calisse rien depuis 2 heures décide d’aller prendre son break quand la cargaison qu’ils doivent transporter arrive et que tout le reste de l’évolution du chantier dépendent de eux! BEN NON, faut qu’il aille se pogner le cul ailleurs en mangeant un beigne! Ils savent que jamais ils auront mieux, alors c’est sous le prétexte de protéger leurs métiers qu’ils se permettent d’entraver le bon déroulement des travaux. J’ai jamais vu un syndiqué qui est correct, c’est toute des gros jambon moisis qui prône la loi du moindre effort! EILLE LE CASQUE DE BAIN, on te paye pour travailler! Y’a des sérieux coups dans la sacoche qui se perdent dans ce monde!

VN:F [1.9.11_1134]
Rating: 2.7/5 (3 votes cast)
Les ostis de syndicats sales!, 2.7 out of 5 based on 3 ratings
Rating 3.00 out of 5

Tags :

Vous aimeriez peut-être aussi lire :

35 commentaires

  1. Salut Kinping. Premièrement tu te trompe en disant que les syndicats sont si puissants que ca. Avec le type de culture anti-syndicale que tu cultives, les syndicats ont perdus beaucoup de pouvoir din dernières années avec l’abolition de la durée maximale des conventions collectives ou le démentèlement du régime élargi de représentation collective. Deuxièmement je suis daccord avec toi que le salaire moyen chez GM est assez huge mais c’est seulement pour pallier les pertes d’emplois des dernières années qui sont causées (on se le cachera pas), uniquement par une mauvaise gestion crasse et des décisions d’affaires stupides de la part de la direction. La preuve, va chez Toyo, le salaire moyen est quasiment la moitiée de GM mais la différence c’est que chez toyo sont certain de garder la shope ouverte encore longtemps. Ensuite, faut que tu comprenne que le système syndical découle d’un rapport de force entre le patronat pis les travailleurs. C’est un système normal si tu veux pas devenir du cheap labor… en Coré quand i font la grève les travailleurs ramassent des batons, des machettes, pis s’en vont se fighter contre les milices armées din rues… ici c’est juste un peu plus formel mais ca reste un système de régulation normal dans nimporte quelle société où ya des travailleurs et des patrons. Tout ca pour dire que des crosseurs de systèmes yen a partout. Je rage régulièrement contre 2 de mes collègues de travail qui abusent à poche de la convention pour pas rentrer travailler ou se crisser sur la CSST. Mais ca c’est pas de la faute du syndicat, c’est la faute des crosseurs comme mes 2 collègues ou tes gars fénéants avec leurs griefs. C’est comme le monde qui ont du cash mais qui vont se remplir la panse dans les soupes populaires… c’est malhonnête mais ca enlève rien à la légitmité des soupes populaires… Reste que ce genre de comportement là c’est juste dommage parce que ca fait perdre la crédibilité des syndicats et je continue de dire que les conditions de travail se sont nettement détériorées depuis les années 60 en partie à cause de ca.

  2. Je supporte Hugo_Strange. On frappe pas sur la bonne personne ici. Les syndicats c’est OK, c’est le monde crosseur le problème.

  3. Je suis d’accord avec toi pour dire que la création des syndicats était nécessaire pour rétablir un certain équilibre car dans le temps, s’était réellement les patrons et propriétaires qui étaient des pourris sales. Les syndicats ont initialement rajuster la balance dans la relation de force employé-employeur. Le patron a besoin de l’employé pour faire de l’argent, et l’employé à besoin de l’employeur pour le payer et payer ses bills. Seulement, les OSTIS DE SYNDICATS SALES ont continué à tirer la couverte de leur bord. Je veux dire, même un gars de shop qui travaille chez Toyota, à superviser un robot qui fait tout pendant qu’il se gratte la snatch, ca mérites-tu 40$/heure, objectivement? Je sors avec mon BACC à la fin du mois, et le salaire moyen est de 19$ de l’heure, alors que j’ai investi dans ma formation et mon capital intellectuel. Lui, un enfant de 12 pour sincèrement faire son travail. On leur donne + pour faire moins, et ces couillons là se permettent de faire chier le monde qui les paient et de mettre des bâtons dans les roues à tous les autres qui veulent travailler. Avant, le syndicat protégeait l’exploité; maintenant, il surprotège les faibles, mais surtout les profiteurs et les paresseux. Finalement, je suis pas d’accord quand tu dis que les syndicats sont pas si puissants que ca : c’est malheureusement eux qui « run » le chantier, et c’est ce genre de syndicats qui réussit à obtenir des 80$/heures avec des tactiques douteuses de lobbyisme, de grèves illégales, de menaces de mort, de mensonge, etc. Les syndicats peuvent bien me manger la bizounette.

  4. moi je déteste les syndicats!!! le fondement est excellent. l’idée de protéger les employés contre les abus c’est primordiale! le problème est que les abus sont maintenant chez les syndiqués… tsé faut comprendre qu’on est dans une nouvelle ère! dans la partie civilisée du monde, l’exploitation est vraiment moins présente. oui d’accord y’en a qui font des quarts de merde et blablabal mais on est crissement loin du temps ou les boss prenaient leurs employés comme du bétail. aujd les employeurs de l’occident ont compris que de se préoccuper autant de la santé mentale que physique de ses employés était ultra bénifique pour ses propres bénifices! bref, on a compris que pour faire du cash, ca prend des employés heureux au travail!!! par contre, on est pogné avec les erreurs des anciens dictateurs d’usines et ca, ca fait foutrement chier. Avant de blaster les syndicats je voudrais apporter un bémol! Justement, on parle de GM, bien le syndicats à fait un très bon moove cette semaine! ils ont décidé de piller sur leurs estis de salaire de cave de merde et leurs conditions de ROI parce qu’ils savait très bien que s’ils accpetaient pas de baisser un peu leurs conditions, l’entreprise allait tout simplement fermé parce qu’ils sont nullement compétitif comparer aux autres constructueurs qui ont des employés très satisfait mais avec moins! ils l’ont même dit très clairement qu’il savait qu’il devait faire ca parce que l’économie général du pays en dépendait! donc, deux fois bravo à ce syndicat. C’est un exemple à suivre pour tout les autres!!! Par contre, ce ne sont pas tout les syndicats qui agissent de la sorte. Si on prend l’exemple de olymel et ses problèmes dans les dernières années….j,ai jamais vu un regroupement aussi 2 de concient du tabarnak!!!!!! à chaque fois que j’y pense j’ai une montée de lait ahahah!!!! reconstituons les faits: l’entreprise était totalement dans la dèche. elle était juste pas capable d’être dans la compétition. fouille moi si c’était à cause du plan stratégique de l’entreprise ou tout simplement à cause d’Une mauvaise gestion des coûts mais toujours est-il que l’entreprise devait couper à quelque part sinon elle s’en allait chercher du cheap labor pour survivre….tsé ils pouvait pas couper dans la qualité…donc, ils demande au sundicat un peu de coopération! Ses gars là étaient payer genre 25$/heure pour coupe de l,esti de poulet et ont tous pas plus qu’un esti de secondaire 2!!!!! est-ce qu’il y a une logie dans ca??NON CALISSE. faque là, tout les employés se sont regroupé et ont dit » on va les mettre à genoux ces estis là, ils auront pas le choix de maintenir notre qualité de vie » je dis ca parce que j’en connaissais 2 de ces jambons! résultat!! bien la ville de saint simon vient de prendre une tabarnak de drope parce que l’usine est partie….parce que les employés ont pas voulu pété leur bulle…c’est pas normal tout ca. les syndicats, dans les jours actuels, ont tendance à fucker tout le système et à créer des dérèglements au point de vue du marché…et ca fout la trouille parce que t,a les chinois et bien d’autres culutre qui eux sont près à faire des efforts pour mériter leurs paie!! bref mon message c’est : si tout le monde pouvait mettre de l’eau dans son verre tout serait parfait! les employeurs donneraient des bonnes conditions et les estis de gros sales ponge cul de merde et les association QUI LES REPRÉSENTENT devrait respecter leurs valeur et travailler en conséquence!!

  5. oh, j’ai oublié une partie! ben à cause des syndicats, les deux gars que je connais qui travaillais chez olymel sont sur le BS depuis le temps! pourquoi? ben c’est simple, ils ont un secondaire 2 et ils veulent pas accepter le fait que la valeur de leurs habilités vaut pas plus que 10$/heure dans le vrai monde, dans le monde où y’a pas une qualice de police qui protège les crosseurs du système pour les surévaluer! s’ils avait accepter de négocier ils gagneraient environ 17$ selon les propositions déposés… ce qui est déjà trop! mais toujours bien moins que 25$

  6. salut, moi je voudrais juste savoir sur quoi tu te bases pour prétendre que la valeur du travail d’un individu peu scolarisé est inférieure à la tienne, merci, julien

  7. Je te demande ça, car moi je crois que la question salariale est purement d’ordre éthique. Par contre, si tu as des arguments solides qui abondent dans le sens contraire, je suis prêt à t’écouter. (en passant, j’ai mal formulé mon précédent message: on aurait dû lire «celle du tien» au lieu de «la tienne».) sans offense, julien

  8. sur le principe de la rareté. C’est à dire qu’un employeur peut trouver à tout les coin de rue du monde kkun qui est capable de visser une vis ou de couper du poulet. sans pétentions, je considère que j’ai beaucoup plus de valeur à apporter à une entreprise de par les connaissances que j’ai acquises à l’école. malheureusement, les connaissance que je possède en lien avec mon domaine sont beaucoup plus rares que les capacités d’une personne ayant peu de scolarisation. donc un employeur est prêt à payer plus cher pour un employé fortement scolarisé parce qu’il est plus dur d’en trouver un et il sais que celui qui est scolarisé va apporter plus de bénifice à la compagnie. c’est le même principe que pour l’or …la rareté et on ajoute à cela l’apport à la compagnie. cependant je ne dénigre aucunement le travail accompli par une personne peu scolarisé. l’économie irait bien mal si on avait juste des cerveau, ca prend du monde prêt à se salir les mains… par contre faut être réaliste et leur donner le salaire que méritent leurs apport. remarque que y,a des exeptions…je connais du monde qui réussisent extrêmement bien sans avoir terminé leur secondaire. pourquoi? surement que ces gens là sont plus débrouillards que la moyenne, très brillants et apprennent très vites. voilà sur quoi je me base.

  9. mais je pense que je comprend un peu ce que tu veux dire par rapport à l’éthique. oui il ya une partie du salaire qui est dictée par l’éthique. mais malheureusement, même si j’était l’employeur le plus éthique du monde et que je décidais de payer mes employés plus cher que tout les autres…je ne pourrais sûrement pas vivre longtemps dans un monde aussi féroce…surtout pas avec la libéralisation des marchés….c’est pourquoi je pense que les syndicats devraient vraiment exister dans les pays en voie de développement!

  10. Vous parlez des abus des syndicats mais vous oubliez les abus des employeurs. En fait, les abus dans ce sens sont beaucoup plus fréquents. Pourquoi? parce que la gestion est devenue la science du capitalisme appuyée par une volonté de maîtrise qui se présente comme fondamentalement rationnelle. La gestion comme elle est apprise sur les bancs d’école repose sur le principe suivant que « l’entreprise est un ensemble de facteurs en interaction les uns avec les autres ». – ces fonctions là c’est les finances, la comptabilité, le marketing… Sauf que le problème se pose quand on arrive aux « ressources humaines ». Ici, ce qui est véhiculé par les disciples du management, c’est que l’humain constitue une ressource de l’entreprise. Affirmer ca vient à inverser les rapports entre l’économique et le social. La vérité c’est que c’est l’entreprise, en tant que construction sociale, qui est une production humaine et non l’inverse. Or, le fait de développer une entreprise n’a du sens que dans l’optique où elle permet d’améliorer la société et le bien être individuel et collectif. Gérer l’humain comme une ressource, au même titre que les matières ou toute les autres fonctions de l’entreprise, c’est soutenir l’idée que l’entreprise constitue une finalité en soi indépendante du développement de la société. Il faut comprendre l’objectif du syndicat qui est de réguler cette forme de capitalisme sauvage et permettre le respect du rôle social dans les rouages de la machine néolibérale.

  11. J’ajouterais que l’illusion des « bonnes conditions de travail » comme on les considères aujourd’hui font partie d’une logique bornée à l’idée que la flexibilité constitue le seul indiquateur de qualité de vie au travail. En fait si tu compare avec les 30 glorieuses où la culture syndicale était beaucoup plus forte, tu remarque une chute de l’IPC, une augmentation de heures de travail réél énorme, une responsabilisation accrue des travailleurs et un engagement forcé des employés dans la culture de l’entreprise (ex: avant le travail précaire ca existait pratiquement pas).Serieux 2d chui off mais mon boss m’a callé 2 fois pour m’offrir des chiffres parce que yé dans marde, ca me piss off – c comme si yavait pas de respect du fait que chui en congé = entorse à mes conditions de travail réelle. Donc ce que je veux dire quand je parle de la perte de pouvoir du syndicat c dans le nouveau partenariat entre le syndic et la direction pour mettre en place une « flexibilité travail-famille » que moi jme caliss et donc une augmentation de la charge de travail camouflée derrière le mot « autonomie ».

  12. et d’ajouter fuck la vie et total hang over. bonnes vacances à tous

  13. c sûr que des abus y’en a dans les deux sens mais quand tu parles de ce qui apprenne sur les bancs d’école tu as vraiment tord….va falloir que tu révise tes trucs parce que ce que tu dis est révolu. Oui l’entreprise voyait les employés comme une ressource depuis toujours et c,est pourquoi les tabarnak de syndicats de merde (jajoute des sacres pour la forme) avait réellement leur place dans ce temps la! mais aujourd’hui sur les bancs d’école, auquelles moi et kingpin assistons (administration des affaires) ils nous apprennent à gérer l’employé de manière à la rendre le plus productif possible….pi pour faire ca, il faut leur en donner le plus possible (horaires flexibles, sentiment de responsabilit, applanissement de la hiérarchie, congé de paternité, etc) bref, le truc c,est qu’ils nous apprennnet aujd que nos employés doivent aimé leur carrière de manière à la faire performer!!! par exemple, cette semaine, alcan à décider d’offrir une salle d’entraînement physique à ses employés pour qu’ils puissent faire de l’exercise durant leurs midi….ben eux ils se sentent mieux dans leurs tête et leurs corps…résultat: ben y’a moins de blesser, y,a moins d’absentéisme… marale de l’histoire, on apprend à l’école que pour être prolifique, il faut ne faut absolument pas traiter les employés comme une ressource mais bien comme un humain qui à des sentiments….c’est pour ca qu’on dit que les syndicats ont pu vraiment leur place aujd dans notre société parce que…ou du moins y’ont trop de pouvoir. par contre c,est autre chose dans les pays en voie de développement. ces enfoirés là se font arnaquer et exploiter pareil comme nous il ya pas si longtemps….sur ce, revenons donc au but principale du forum qui est de chialer et pisser à la gueule de ce qui nous fait chier! ahah

  14. et pour te dire à quelle point tu as tord quand tu parles des employés comme ressource….il existe maintenant le GRH, gestion des ressources humaines dont l’objectif est vraiment d’offrir une position avantageuse dans une compagnie pour qu’il puisse aimer leur job et agir du mieux qu’ils peuvent…kingpin va pouvoir t’en parler puisqu’il étudie la dedans…

  15. et pour ajouter une fois de plus….Jemmerde ceux qui ont fini leurs cours parce que moi je fini juste demain!!!!! ahah alors vas te faire foutre avec tes « bonnes vacances » 😉

  16. COMBAT D’INFIRMES !!!

  17. ahah fidèlement à au dicton « winning an argument online is like winning special olympics, at the end, you’re still retard!!! » lollll

  18. Ouais, c’est de ca que je parle aussi. L’engagement de la part des travailleurs -(horaires flexibles, sentiment de responsabilit, applanissement de la hiérarchie, congé de paternité, etc)- se veut volontaire mais il est carrément normatif. Le nouveau compromis c’est qu’on laisse croire aux travailleurs qu’ils ont plus d’autonomie mais cette autonomie est conditionnelle à ce que les décisions respectent la logique des dirigeants. Anyway, je pense juste que l’humain pose des difficultées trop complexe pour dire -on leur donne un sentiment de responsabilité pis i vont mieux travailler et yaura pu de problèmes et yauront pu besoin de protection sociale parce que l’employeur est là pour bien s’occuper d’eux en leur payant des cours de cuisine thai pis des séances de gonflette sur la job- C’est une utopie manageriale. No offence bro.

  19. Et tony, tu t’es vraiment comparé à de l’or?! 😛

  20. @marianne: ahahahahahah et re ahahaha désolé si ca l’a semblé à ca…disons plutôt que je disais que les connaissances que je possèdes, tels que tout les autres finissant à l’université, sont plus rares que celles dont une personne à besoin pour visser une vis 😛 @ hugo_strange: y’a pas d’offence t’inquiètes 😉 je me retire de ce sujet, j’ai assé donné! ahah

  21. ÙHaha

  22. Tout ça c’est basé sur un équilibre. Si y’a pas d’entreprise, personne a de job, si y’a pas de syndicats, tout le monde se fait crosser. Faut trouver un juste milieu, y’a rien de parfait dans les syndicats pis y’a rien de parfait dans le capitalisme comme y’a rien de parfait dans le communisme pis le rastafarianisme pis le confucianisme c’est tu assez clair ?

  23. Pis moi aussi en passant je trouve que les salaires du monde qui sortent de l’université sont ridiculement bas comparé à ceux des travailleurs de l’auto. Mais est-ce que j’irais m’emmerder toute la journée a travailler chez GM ? Ca prend une bonne dose de courage pour checker une estie de chaîne de montage plate pendant des heures et des heures.

  24. Ce qui est important a considérer aussi c’est la pénurie de main d’oeuvre qui va sévir genre bientôt… les entreprises devront être plus qu’attirantes pour avoir des employés qui viennent et qui restent. Les syndicats protègent les employés pour pas qu’ils se fassent mettre dehors, mais pas les entreprises qui investissent dans leurs employés et qui les voient quitter pour le plus offrant, malgré les très bonnes conditions qu’ils ont déjà! Les employés peuvent pas subir d’effets négatifs de leur emplois, mais les entreprises oui? Il y a deux côtés à la médaille et il faut les considérer tous les deux…

  25. Utopie managériale? Tant qu’à ca, va voir le doyen de l’Université Laval, pi dis lui de rayer le programme d’administration des affaires des programmes affaires, parce que crois moi, c’est exactement ce que nos professeurs se TUENT à nous dire, ils nous martèlent le cerveau en affirmant avec conviction que les employés sont au coeur des préoccupations, et que les traiter avec respect est la priorité #1 pour améliorer les performances, et moi j’y crois. Si tu trouves que ton boss est un TC juste parce qu’il a peut-être l’impression que tu es une personne qui veux faire du cash et qui serait intéressé par des heures supplémentaires, ben félicitation. Pi si tu te criss des conciliations affaire-famille, faut peut-être penser que toi tu apprécie pas cette flexibilité de l’employeur, mais que beaucoup d’autres employés sont probablement très heureux de pouvoir aller chercher leurs enfants à la garderie plus tôt, ou encore d’avoir une semaine de travail comprimé pour pouvoir passé du temps avec leurs enfants. Moi je trouve que la mentalité des dirigeants s’est amélioré (ils ont pas le choix de toute facon), et que les trou de culs syndicalistes en profitent pour considérer cette amélioration comme de l’acquis au lieu d’un privilège, et il se serve (de mauvaise foi) des améliorations comme BASE pour négocier à la hausse. Après on se demande pourquoi on les aime pas c pourris là. Finalement, j’ai travaillé sur une chaine de production, et je peux t’affirmer qu’une bonne partie là-dedans sont en effet des gens honnêtes. Mais pas courageux. C’est gens là, ceux qui restent, Aime ce travail, surtout avec les énormes compensations salariales et sociales dont ils bénificient. Eux ce disent que ca prend une bonne dose de courage pour faire un travail dans lequel on doit constamment parler avec la clientèle, eux ce disent que ca prend une bonne dose de courage pour préparer une présentation le soir à la maison, eux ce disent que ca prend une bonne dose de courage pour travailler 6 heures en ligne sans arrêter. Avec les syndicats de maintenant, les lignes de production sont beaucoup plus tolérables et les conditions beaucoup plus avantageuses maintenant que ta 2 break + 1 diner + 5 minutes par degré dépassant 30 par heures… ca fait que les gars se pogne le cul 30 minutes par heure. Les gars réalisent bien leurs conditions et personne se caractérise de courageux. Ils pourraient jamais avoir mieux sans syndicats et ils le savent. Là, moi je suis ici pour chialer et me défouler. Je pensais pas que j’allais me faire réfuter et que je devais déblaterer un texte de post-doctorat en philosophie et en histoire sociale. Donc, c’est « Colérique » le titre du site, ou « Philosophe »?

  26. Mon post sur les chaines de montage sentait pas le sarcasme a plein nez ? J’aurais du etre plus clair.

  27. Je ne suis pas trop top dans le domaine, mais je crois que ce qu’Hugo_Strange voulait dire c’est que (ce que j’en comprends), oui les employés ont de meilleures conditions, mais on n’a pas nécessairement plus de considérations pour eux, dans le sens qu’ils ont de meilleures conditions que pour améliorer leurs performances au même titre qu’on huilerait une machine pour qu’elle fonctionne mieux et plus longtemps. Toujours considéré comme une ressource à l’entreprise: si la salle d’entrainement, les semaines condensées, etc. n’amélioraient pas leurs performances, mais ne faisaient qu’améliorer la qualité de vie des employeurs (même si, je sais, ça va souvent de pair), il n’y en aurait sûrement rien de tout ça. Maintenant, désolée de cette altercation d’une profane.

  28. Ben en tout cas, moi je vais aimer mes employés et pas les considérer comme une ressource mais comme des humains, et je pense que c’est le cas dans toutes les PME du monde entier, qui créent entre 80 et 90% des jobs par année, donc du monde maltraité, y’en a pas tant que ça, c’est juste que les chialeux crient plus fort que ceux qui sont contents.

  29. Oh oui y’en a du monde maltraité (façon de parler) mais à mon avis ils sont juste trop loser pour se sortir de leur condition. En fait… c’est pas du monde maltraité, c’est peut-être juste du monde pas aussi bien traités que d’autres le sont. On choisit son emploi… c’est pas les autres qui le font à notre place! Alors la faute leur revient … pas à l’employeur

  30. Y’en aurait des affaires à rajouter depuis le temps, à propos des pots de vins à Mtl

  31. Attention à ne pas généraliser hein ….

  32. en tant que couvreur, qui travail pour une petite compagnie, pas de syndicat, je me salit les mains et je mérite mon salaire et je me suis déjà fait mettre a la porte d’une compagnie même si mon travail était irréprochable a cause du syndicat. Donc pour moi l’idée d’être syndiquer et d’être un criss de lâche me plait aucunement. Travailler pour mérité.

  33. KÉVIN RAYMOND tout les couvreurs qui travaillent déclarés et non au noir comme tu fais, sont syndiqués.Té rien qu’un osti d’crosseur pas plus vaillant qui faut qu’un brillant employeur a calissé dehors. ….C’est ça la vérité gros tabarnak de pogne cul.

  34. KÉVIN RAYMOND je constate que tu es bouché ben raide le rectum ventriloque….encore une fois j’avais raison,j’ai toujours raison évidemment.Dorénavent j’exige qu’on me surnomme le king de la vérité absolue.Ceux et celles qui enfreindrons cette règle en subirons les conséquences.
    KING ADÉLARD CODERRE

  35. À ceux qui pense du bien des syndicats, vous devez sans doute être membre en règle et payer votre cotisation à chacune de vos payes…

    Le Québec est parmi les provinces les plus pauvres du Canada. J’en attribu la cause principalement aux syndicats qui saigne à blanc le Québec. Environs 37% des travailleurs au Québec sont syndiqués. La province la plus syndicalisé du Canada après Terre-Neuve. Si le Québec venait à devenir un pays, nous serions parmi les pays industrialisés les plus pauvres de l’occident… j’en suis peu fier.

    Les syndicats sont des monopoles, la concurrence qui favorise la création de richesse n’existe pas dans un monopole.

    Le problème avec les syndicats c’est qu’il valorisent l’ancienneté plutôt que la compétence…